Tout sur la Cité Interdite en Chine

La Cité Interdite construite sous la dynastie des Ming à l’initiative de l’empereur Yongle, troisième de la dynastie et celui-ci fut alors construit au 15e siècle. Cet édifice a longtemps été classé parmi les plus grands palais du monde. Par la suite, les célèbres dynasties Ming et Qing s’y succédèrent au pouvoir. Elle est en effet également connue sous le nom de palais impérial. En tout, 24 empereurs y régnèrent depuis sa création.

Conception du monument

Le monument s’articule autour de trois fonctionnalités. Au Sud on peut trouver la grande cour et la célèbre porte de l’harmonie suprême nommée Taihemen. Ce lieu était celui de rencontres et d’attente pour quiconque souhaitait voir ou s’entretenir avec l’empereur. Cette porte est entourée par deux lions en marbre symboles de pouvoir et de dignité. On y trouve alors les trônes de l’empereur et de l’impératrice ainsi que le vestiaire de l’empereur et la salle de l’harmonie préservée.

La cour extérieure représente le bâtiment administratif de l’édifice. On peut y trouver les trois grands palais de l’état. Cette cour accueillait les cérémonies diverses.

La cour intérieure qui s’ouvre grâce à la porte de la pureté céleste représente les appartements privatifs de l’impératrice ainsi que des autres épouses et concubines de l’empereur. Celles-ci étaient accompagnées par des eunuques et des serviteurs.

Les croyances associées

Le chiffre 9 est la base de toute l’architecture de la Cité Interdite. Pour les chinois, ce chiffre est le plus fort des chiffres impairs et il est donc symbole de force et de longévité. Ainsi, toutes les composantes de la Cité font référence à ce chiffre.

En effet, la Cité Interdite compte 9 000 pièces et chaque tourelle est constituée de 9 poutres, 18 piliers, 72 arêtes et 27 angles d’avant-toit donc autant de caractéristiques utilisant les multiples de 9.

De plus, la Cité Interdite est organisée selon des principes philosophiques qui en se complétant parviennent à créer une harmonie parfaite des lieux.

Ainsi, le yin représente l’impératrice et le yang l’empereur. On retrouve également les cinq éléments qui forment l’univers à savoir l’eau symbolisée par l’impératrice et la salle du Nord, le feu représenté par l’empereur et la salle du Sud, le bois que l’on retrouve dans les jardins et dans les salles de l’Est, le métal représente les armes militaires et les salles de l’Ouest et enfin la terre que l’on retrouve dans les immenses jardins du site.

Laisser une réponse