Le futur Musée de la marine ouvrira ses portes en octobre 2023

En octobre prochain, le nouveau Musée national de la Marine rouvrira ses portes au Palais de Chaillot, après plusieurs années de travaux. Au-delà de l’architecture et de la scénographie, la métamorphose du musée concerne son parcours qui intègre désormais les grands enjeux maritimes actuels.

Parce que notre avenir s’écrit dans l’Océan, le futur musée sera un point d’ancrage et de rendez-vous avec l’actualité de la mer et les marins à Paris. Un lieu de transmission qui rende le grand public plus familier avec la dimension maritime de notre pays, à l’origine de tant de vocations, qui transmette le goût de la mer et la conscience des enjeux actuels qui la traverse – qu’il s’agisse d’économie, de loisirs, d’environnement, de sciences, de géopolitique ou bien sûr d’histoire et de patrimoine.

Un parcours de visite au cœur de la mer, mêlant arts, sciences et enjeux sociétaux

En passant les portes du musée, le visiteur est immédiatement plongé dans l’univers de la mer grâce à une scénographie qui sollicite ses émotions et ses sens via des dispositifs olfactifs, sonores et visuels.

Le parcours ponctué de sept espaces s’ouvre sur une coque de bateau immersive. Après une première escale sur les emblématiques modèles et maquettes de bateaux, les visiteurs partent pour la première traversée en passant par le port du Havre. Cette salle illustre les transformations et l’évolution de l’économie maritime, la professionnalisation des métiers portuaires, le transport de marchandises et de passagers, et explore les grands sujets écologiques de notre temps : les énergies en mer (éoliennes, le transport pétrolier…), la pêche responsable, etc.

Après une escale centrée sur l’art de se repérer en mer et les outils de navigation , l’expédition continue avec une seconde traversée abordant des aspects plus émotionnels, mis en valeur par une grande vague animée à 360 degrés . Cet espace aborde deux visions de la mer : l’une romantique à travers les yeux des navigateurs, auteurs, artistes qu’elle inspire ; l’autre menaçante à travers les dangers et naufrages qu’elle occasionne, à l’origine de valeurs d’entraide et solidarité caractéristiques des marins.

Par la suite, deux escales mettent en valeur des pièces de patrimoine incontournables du musée . La première dédiée à la sculpture navale (figures de proue, décors de bateaux dont La Réale) ; la seconde consacrée à la série de 15 peintures grand format de Joseph Vernet représentant la vie foisonnante de 10 ports français au 18e siècle.

Le voyage se termine sur la puissance navale de la France et la Marine nationale, son évolution historique et technologique , depuis Colbert jusqu’aux sous-marins dernière génération. Le public entre ainsi dans une maquette de porte avion nouvelle génération et dans des reconstructions de cabines de sous-marins où il peut s’essayer au simulateur d’assaut.