Une exposition participative au musée des beaux arts de Brest

Le musée des beaux arts de Brest lance la première exposition participative en France. Une exposition autour de l’arbre.

Le musée des beaux-arts de Brest métropole, en Bretagne, vient bousculer les codes traditionnels en confiant le commissariat d’exposition à un groupe d’habitants. Il s’agit d’une première en France. Jusqu’au 16 mai, le public est invité à découvrir « d’art en arbres », une exposition singulière dont les œuvres, issues pour moitié des réserves, ont été choisies par les jardiniers de la collectivité.

Le musée des beaux-arts de Brest, un potentiel insoupçonné

Les réserves du musée recèlent de nombreux trésors. 15 000 objets sont conservés. Soucieux de la rendre accessible au plus grand nombre, le musée a souhaité établir une politique de présentation d’oeuvres régulièrement renouvelée. Dès 2020, un groupe de personnes, d’habitants du territoire est invité à concevoir son propre accrochage afin de multiplier les points de vue, les découvertes.

Rendre accessible la culture pour tous

Pour cette première exposition participative, ce sont six agents de la Direction des Espaces verts de Brest métropole qui, après avoir visité les réserves du musée et de l’artothèque, ont sélectionné plus de soixante œuvres dont la moitié n’a jamais été exposée. Une multitude de médiations sont prévues notamment pendant les vacances scolaires avec des ateliers pour les 4/6 ans les Mardis 18 et 25 février à 16h30 et Mardis 14 et 21 avril à 16h30. Le musée des beaux-arts et la Direction des Espaces verts de Brest métropole s’associent pour vous proposer un parcours en famille à la découverte des arbres remarquables du centre ville de Brest, en écho aux oeuvres présentées dans l’exposition D’arbres en art le vendredi 24 avril à 16h (Durée : 2h). D’autres visites sont à découvrir dans le dossier de presse joint.

L’arbre célébré

L’arbre y sera célébré dans toute sa diversité. Ce thème a été choisi en lien avec l’actualité scientifique et les récentes publications rappelant son intelligence particulière. Il fait aussi écho à la toile d’Alexandre Hollan, La Grande Roue (2011) donnée par l’artiste au musée en 2018.
 
Dessins, gravures, peintures, mais aussi photographies contemporaines rythmeront le parcours de l’exposition. Des peintres flamands aux artistes du Land Art, en passant par les peintres Nabis, le regard des artistes n’a cessé de se pencher sur l’arbre, tant pour lui-même que pour son appartenance à un paysage façonné par la présence humaine. L’arbre séduit, inspire, fait rêver, protège… et s’avère incontestablement une matière d’artiste !

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

id leo. Praesent felis Nullam quis diam eleifend eget